13/02/2009

Paris

henri4

«Paris vaut bien une messe !»

Henri IV, roi de France et de Navarre

Petite explication, une fois n'est pas coutume.

En 1589, l'atmosphère en France est plutôt tournée vers la guerre civile. En effet, depuis Luther et Calvin, la Sainte Eglise Chrétienne est divisée en plusieurs groupes dont chacun se veut porteur de La Vérité. C'est la division entre les Réformés ou Protestants et les Catholiques. Comme dans bien d'autres pays, en France, cette rupture dans la cohésion des croyances se traduit dans le peuple par la mésenttente, la répression et enfin, la guerre.

En 1589, c'est le roi Henri III qui est sur le trône de France et porte donc le titre de Roy très Chrétien. Malheureusement, il n'a pas de descendance et c'est à un de ses cousins, prince de sang, Henri de Navarre qu'il compte transmettre la couronne. Petit problème néanmoins, le futur Roy très chrétien pressenti s'est converti depuis longtemps au Protestantisme.  A la mort d'Henri III, la lutte entre les partis catholique et protestant fait rage. Et cette fois-ci, le roi de France est du côté des minoritaires.

Face à pareille situation, Henri de Navarre n'a d'autre choix pour restaurer l'ordre que d'accepter d'abjurer le protestantisme, de se convertir au catholicisme et enfin, comme le veut la coutume de se faire sacrer roi dans la cathédrale de Reims selon les rites de l'Eglise catholique romaine.

"Paris vaut bien une messe!"

 

Les commentaires sont fermés.